Spironolactone / Aldactone contre l’alopécie : Alternative à Androcur ?

SpironolactoneCet article est probablement celui qui m’a été le plus demandé dernièrement. Je voulais attendre d’avoir assez de recul pour l’écrire.

Afin d’essayer de ralentir mon alopécie (et non guérir) j’ai été pendant 5 ans sous le médicament Androcur. Ce fût une expérience très difficile que je regrette amèrement.

J’en paye d’ailleurs encore les conséquences aujourd’hui. Je vous ai d’ailleurs raconté mon expérience pendant la prise d’Androcur ainsi que mon sevrage. Je vous évoquais à ce moment là que mon médecin m’avait prescrit Spironolactone en remplacement d’Androcur.

Cela fait maintenant 2 ans que je prend ce traitement. Mon médecin a d’ailleurs fait évolué la posologie depuis la toute première prescription. Je vais vous raconter mon cheminement avec ce médicament. Les effets que cela a pu avoir sur mon alopécie ainsi que les effets secondaires.

DISCLAIMER :

Comme je le fait systématiquement lors des articles évoquant des médicaments, je me permet en préambule d’émettre une réserve relative à mon avis et mon expérience sur ce médicament :


IMPORTANT : Je ne suis pas médecin je me contente de vous faire part de mon expérience personnelle. Veuillez bien considérer que chaque cas est différent, aucun n’est assimilable à un autre. Rien ne remplace un avis médical. En conséquent je vous invite dans tous les cas à consulter un médecin qui saura vous conseiller au mieux.


Prescription de Spironolactone en sevrage d’Androcur !

Il y a un peu plus de 2 ans j’étais encore sous Androcur pour essayer de ralentir mon alopécie. Cette période fût très difficile pour moi. J’étais littéralement épuisée par un médicament qui avait ruiné ma santé (et encore je faisais partie des « chanceuses » n’ayant pas eu de méningiomes). Néanmoins j’ai tout de même eu des troubles gastriques importants et incessants, des migraines quasi quotidiennes et une vue et des yeux ruinés (jusqu’alors pourtant parfaits). J’ai d’ailleurs gardé ce dernier point qui m’est très handicapant au quotidien.

Spironolactone alopécieJ’ai donc pris la décision (pas si facile) d’arrêter Androcur. Je savais que le sevrage serait difficile. C’est la raison pour laquelle je me suis faite aidée d’un médecin. On m’a recommandé un endocrinologue. Celui ci a très bien compris mon cas.

D’ailleurs il avait déjà eu des patientes exactement dans le même cas. Elles s’étaient vues prescrire Androcur contre l’alopécie ou l’hirsutisme. Elles avaient eu de lourds effets secondaires et avaient réussi à se sevrer sans séquelles ni effet rebond (tant redouté).

J’étais donc rassurée. Il m’a mise en confiance pourtant ce n’était pas gagné… Quand on a suivi naïvement les conseils de médecins qui ont ruiné votre santé sans s’en soucier plus que ça, on se méfie …

Spironolactone alopécie

Phases de sevrage d’Androcur & démarrage simultané de ce nouveau traitement !

J’étais confiance mais pas non plus prête à suivre les conseils d’un médecin aveuglément. J’ai donc posé beaucoup de questions. Je me suis aussi beaucoup renseignée en ligne. Je ne suis pas adepte de Doctissimo (très loin de là même) mais si vous cherchez Androcur sur Internet force est de constater que vous aurez de multiples sonnettes d’alarmes ! Celles ci émanant d’ailleurs d’articles très sérieux et pas uniquement de forums hasardeux de patients …

Spironolactone alopécieMon médecin a été très vraiment très précautionneux pour sa prescription. Il m’a déjà demandé quels étaient les effets secondaires que j’avais pu avoir sous Androcur. Je lui ai donc précisé ceux que j’avais eu. Il a aussi tenu à savoir si j’avais eu des sautes d’humour, dépression, baisse de libido … Cela n’avait pas été mon cas.

Il m’a ensuite fait suivre un protocole de sevrage.

  • Dans celui ci il a d’abord baissé mon dosage d’Androcur de moitié. Je suis donc passée de 102 mg à 52 mg. Ceci s’est fait pendant un mois. Cela a été assurément le plus dur. J’ai eu alors des migraines non stop, j’étais épuisée. Je pensais que je ne serais jamais capable de me sevrer. Heureusement cela a cessé par la suite. C’était juste une mauvaise phase à passer.
  • Ensuite il a commencé à me faire prendre Spironolactone / aldactone en même temps qu’une faible dose d’Androcur
  • Enfin j’ai arrêté complètement Androcur. Je prenais cependant 2 mg de Cyproterone d’acetate (la molécule d’Androcur) car je prenais toujours ma pilule Minerva (générique de Diane 35) que j’ai toujours bien supporté. Ma dose de Spironolactone était alors de 50 mg
  • Mon médecin au bout de 6 mois a augmenté mon dosage de Spironolactone à 100 mg pour la dernière phase. Il m’a conseillé aussi d’arrêter ma pilule. J’ai préféré attendre encore un peu. Je sais cependant que je l’arrêterais bientôt étant proche des 40 ans. En effet à cet âge cette pilule peut provoquer des tromboses.

 

Précautions à prendre / Contre indications pendant la prise de Spironolactone !

Bien entendu mon médecin a tenu à prendre toutes les précautions inhérentes à sa prescription. Dans le traitement de Spironolactone / aldactone il faut surveiller de près les points suivants :

  • Taux de Potassium : A l’aide d’une prise de sang régulière afin de ne pas avoir de carences
  • Tension artérielle : Prise de tension également régulière pour ne pas avoir de baisse de tension
  • Humeur : fatigue anormale, humeur changeante, baisse de libido
  • Hormones : INTERDIT aux femmes enceintes ou allaitantes !

 

Si un seul de ces marqueurs étaient mauvais, je devrais alors interrompre le traitement immédiatement. J’ai donc veillé naturellement à bien pratiquer les examens appropriés pour être sure que ce nouveau traitement ne me serait pas dommageable. Je dois avouer que j’ai tellement souffert de la prise d’Androcur que je ne souhaitais pas faire la même erreur.

J’ai cependant toujours les yeux très très secs. Bien que mes problèmes aux yeux aient apparus avec la prise d’Androcur, cela s’aggrave de jour en jour. Ainsi je vais aller consulter un spécialiste ophtalmologue afin d’être sure que mon traitement actuel n’empire pas les choses.

En effet il faut toujours penser que tous les effets d’un médicament ne sont pas référencés. Il est donc important d’écouter son corps et d’agir en fonction ! N’oubliez jamais que votre santé prime. Elle sera toujours plus importante qu’une perte de cheveux ! J’en ai fait les frais moi même, croyez moi sur parole !

Quels sont les effets secondaires possible de Spironolactone ?

Bien entendu comme tout médicament il y a des effets secondaires possibles. On retrouve déjà toutes les contre indications formelles que je vous ai énoncées précédemment. Il y a cependant d’autres effets secondaires courants dont il faut être au courant. Ainsi si on constate le moindre de ces effets il faut consulter immédiatement son médecin. Celui ci décidera avec vous soit d’adapter votre posologie soit d’interrompre le traitement selon votre cas personnel. J’ai listé les principaux effets secondaires dans le schéma ci dessous :

Spironolactone alopécie

Bien entendu cette liste n’est pas exhaustive. Elle référence les principaux effets secondaires. Il faut aussi savoir que la sensibilités mammaire intervient surtout chez les hommes. Pour avoir une liste plus détaillée des effets secondaires de Spironolactone je vous invite à consulter la fiche officielle du médicament sur le Vidal !

Quelle posologie Spironolactone contre l’alopécie ?

J’ai pu faire une observation sur les groupes facebook consacrés à l’alopécie sur la posologie prescrite de Spironolactone en cas d’alopécie (sachant qu’il y a aussi d’autres prescriptions comme l’hirsutisme, l’acné).

La prescription est très variable elle va de 25 mg à 150 mg. Personnellement j’ai commencé à 50 mg et je suis actuellement à 100 mg en suivant strictement la prescription que mon endocrinologue m’avait prescrite ! Je fais d’ailleurs régulièrement des analyses pour surveiller mon taux de potassium ainsi que ma tension.

Je tiens à préciser que si cela s’avérait avoir une quelconque conséquence sur ma santé, j’accepterais sans hésiter à ce que la dose soit réduite voir d’arrêter complètement ce médicament ! Et cela même si il a été très bénéfique avec mes cheveux. J’ai surement appris ma leçon avec la prise d’Androcur (sachant que cet horrible médicament a bousillé mes yeux de façon permanente)

J’ai vu beaucoup de jeunes femmes cherchant désespérément un médecin pouvant leur prescrire 150 mg (ou plus que leur posologie actuelle). C’est absolument absurde !

Votre médecin vous a prescrit une posologie en fonction de votre cas personnel ! Si vous ne supporterez pas bien une posologie plus élevée pourquoi la vouloir absolument ?

Quels ont été les effets de Spironolactone sur mon alopécie ?

En ce qui concerne le plus important à savoir les effets sur mon alopécie. Tout d’abord j’ai été ravie de ne pas avoir eu d’effet rebond suite à l’arrêt d’Androcur. Je dois avouer que c’était ma plus grande frayeur.

Ensuite naturellement les effets sont apparus au bout de plusieurs mois de traitement. C’est tout à fait normal. Il faut que les cheveux repoussent pour qu’on puisse constater une réelle différence remarquable à l’oeil nu.

Dans mon cas ce n’est pas vraiment moi qui ai remarqué une différence. Sincèrement pour moi, tant que la situation ne s’aggravait pas je m’incommode de mes cheveux. Cependant j’ai commencé à avoir plusieurs personnes autour de moi (dont certains que je voyais de façon épisodiques) qui m’ont dit que l’état de mes cheveux s’étaient amélioré. Au départ je pensais que c’était pas gentillesse ou compassion mais après plusieurs remarques j’ai tenu à vérifier par moi même !

Avant / Après traitement Spironolactone contre l’alopécie androgénétique (Stade 4 échelle Ludwig) . Photo 1 : Avant traitement & Photo 2 : Aujourd’hui après 2 ans de Spironolactone

Je dois avouer que je ne suis pas le genre de personne à me regarder le dessus de la tête en permanence. Tout d’abord parce que ça serait déprimant étant donné que c’est à cet endroit que ma perte de cheveux se remarque le plus. Ensuite parce que j’estime que la plupart des personnes ne regardent pas au dessus de la tête des gens plutôt de face ! En conséquent pourquoi se soucier de ce que la grande majorité des gens ne voient pas ?

Néanmoins pour les besoins de ce blog, j’ai déjà fait des photos du dessus de ma tête. C’est une chance autrement je n’aurais pas eu de photo avant mon traitement. Je vous ai fait une comparaison Avant / Après du dessus de mon crâne.

Bien sur je dois avouer que la photo avant est de très mauvaise qualité. Je l’avais prise très rapidement. Je vous invite à prendre une photo du dessus de votre tête seule, c’est loin d’être évident d’avoir le bon angle … Quoi qu’il en soit je crois qu’on peut effectivement observer incontestablement qu’il y a une nette différence ! Mes cheveux sont beaucoup moins clairsemés ! D’ailleurs j’envisage maintenant une dermopigmentation pour combler les trous qu’il me reste …

Spironolactone alopécie

Conclusion face à ce nouveau traitement contre l’alopécie !

Spironolactone alopécieC’est un nouveau traitement que j’ai testé contre l’alopécie. Après Androcur et les nombreuses complications que j’ai pu avoir, je ne pensais même pas garder un traitement médicamenteux contre l’alopécie. Aujourd’hui je suis plus modérée.

En revanche je compte certainement arrêter tout traitement (pilule comprise) d’ici mes 40 ans afin de préserver ma santé et ne pas risquer d’effets secondaires inhérent à mon âge.

Il est aussi important de préciser que ce médicament a un effet suspensif sur l’alopécie. Il ne guérit en aucun cas l’alopécie, il suspens juste les effets c’est à dire la chute. Ainsi si vous l’arrêter vous perdrez tous les effets du médicament et vos cheveux recommenceront à chuter. C’est un élément important à prendre en compte.

A noter aussi que ce médicament est aussi incompatible avec une grossesse. Il convient donc de l’arrêter immédiatement si vous tombez enceinte.

Vous pouvez aussi consulter l’article de l’association Amavea (Association Méningiomes dus à l’Acétate de cyprotérone, aide aux Victimes) concernant l’étude préliminaire de spironolactone en relais de l’acétate de cyprotérone (Androcur).

Spironolactone alopécie

Soutenir le site AAG Alopécie androgénétique

Ce site est entretenu bénévolement.
Il engendre des frais techniques, de la recherche & du travail quotidiennement en savoir +

Ce site est entièrement entretenu de manière bénévole si vous souhaitez me soutenir suivez moi sur Instagram

Partager l'article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Chloé Simone
Fondatrice

Atteinte d’alopécie androgénétique depuis plus de 10 ans, j’ai créé ce site afin de venir en aide aux femmes qui cherchent des solutions à ce mal pour avancer en restant féminine !

Créatrice du webzine féminin Chloe Fashion Lifestyle

43 réponses

  1. Waw…. mais ton résultat est incroyable !
    Très honnêtement je suis bluffée !
    Je commence ce traitement aujourd’hui.. je l’ai essayé il y a un an mais au bout d’une semaine j’ai fais un gros malaise donc j’ai arrêté ..
    je retente car la situation s’est bien trop dégradée en un an 🙁
    En tout cas merci pour ce bloque il fait énormément de bien !

    1. Bonjour !
      Si tu as eu un malaise c’est peut être que tu as des soucis de tension. En effet ce médicament est déconseillé aux personnes ayant une mauvaise tension. Je te conseille donc fortement de consulter ton endocrinologue avant de recommencer ce traitement.
      Comme j’ai pu le dire sur mon article sur Androcur rien ne vaut ta santé vraiment ! Ne te ruine pas ta santé pour tes cheveux ça n’en vaut pas le coup j’en ai fait la douloureuse expérience aujourd’hui j’ai eu des effets secondaires irréversibles donc je le regrette amèrement !
      A tout bientôt !

      1. Merci pour ton retour et pour ta bienveillance
        J’ai eu mon médecin il m’a dit qu’il fallait que je retente en buvant énormément d’eau.
        J’ai eu la bouche très sèche les premiers jours mais cela est parti.
        J’ai cependant depuis deux jours d’assez fortes douleurs au seins .. as tu eu cet effet ? Est il passé ensuite ?
        Je suis sensée avoir mes menstruations dans 5 jours, je vais voir si mon cycle a été bousculé ou non.. si c’est le cas je revois mon médecin le 3 janvier et j’en discuterai avec lui
        Belles fêtes de fin d’année à toi

        1. Bonjour,
          Alors effectivement la douleur à la poitrine est un symptôme courant et fréquent mais habituellement chez les hommes.
          Parles en impérativement à ton médecin c’est très important !
          Personnellement je n’ai eu aucun symptôme si ce n’est une sécheresse oculaire mais on est pas surs que cela soit du à Spiranolactone mais plutôt un effet rebond de l’arrêt d’Androcur. D’ailleurs ça commence à s’apaiser (heureusement)
          En revanche je bois énormément d’eau de nature (plate ou thé, tisanes) donc je n’ai pas eu de soucis de déshydratation. Il est vrai cependant que c’est un diurétique donc il faut boire beaucoup pour compenser c’est vrai.
          Bonnes fêtes à toi !
          A bientôt !

    2. Je n ai pas de problème d alopécie. Je prends ce médicament pour une autre raison mais je vous confirme que l’épaisseur de ma chevelure a presque doublé.
      Bon courage

      1. Oui effectivement à la base le Spironolactone n’est pas du tout un médicament conçu pour traiter l’alopécie.
        Il a cependant remarqué qu’un de ses effets secondaires étaient la repousse des cheveux.
        Il a donc été prescrit à la suite de cela en 2e intention pour l’alopécie chez la femme.
        J’avoue que je suis toujours un peu étonnée quand à ces pratiques mais la médecine fonctionne comme cela …

      1. Bonsoir,
        Oui tout à fait. Comme mentionné dans l’article j’ai repris 15% de ma masse et ça a stoppé ma chute. Depuis je suis stabilisée la situation n’a donc pas changé …

    1. Dans ce cas je fais la promotion de quel labo ? Je présente d’ailleurs (uniquement en images d’illustration) les deux laboratoires concurrents Pfizer et Biogaran. Dans mon article je présente juste la molécule.
      Donc non je suis désolée de vous décevoir j’évoque uniquement mon expérience personnelle.
      Je précise d’ailleurs qu’il faut impérativement consulter un médecin car tous les cas sont différents et donc par définition un médicament ne correspond pas à toutes.
      J’émet aussi la nuance très importante de préciser qu’il ne s’agit nullement d’un médicament miracle qui résout l’alopécie (cela n’existe pas) mais cela permet cependant de limiter la casse.
      Enfin dans un autre article je raconte également mon expérience (cette fois ci très négative) avec Androcur.
      Ce site a uniquement pour vocation d’aider les femmes et personnellement je suis plutôt anti médicament si vous voulez savoir, je pense que moins on en prend mieux on se porte … je ne pense donc pas prendre ce médicament toute ma vie…
      Voilà j’espère vous avoir rassuré tant qu’à mes motivations …
      Bonne soirée !

    1. Merci j’avoue que j’ai eu peur, ouf !
      Oui son commentaire était déplacé et complètement ridicule car sans aucun fondement mais il y aura toujours des personnes pour voir le mal partout c’est comme ça malheureusement. C’est gentil à vous de me défendre en tout cas ! 🙂

  2. Merci pour cet article j’ai été voir une dermato qui m’a prescrit minoxidil ou aldactone, ton article est vraiment bien détaillé et me rassure pas mal. Je vais aller faire le point avec mon médecin traitant pour discuter de tout ça avec lui.

    1. Bonjour Sophie,
      Je suis ravie que mon article ai pu un peu t’aider. 🙂
      Naturellement tu fais bien de consulter un médecin pour que le traitement puisse être adapté à ta pathologie. En effet sous Spironolactone il faut bien surveiller la tension et le taux de potassium ce n’est pas pour tout le monde.
      Je te conseille de consulter un endocrinologue qui sera le plus apte à te suivre pour ce traitement.
      A bientôt !

  3. Bonjour, penses tu que la spiro peut jouer sur l’humeur vu que ça joue sur la libido.. je prends de la spiro avec pilule que j’ai du changer depuis 2017 mais quand j’ai arreter la pilule et pzrfois ça m’arrive de pas prendre la spiro pendant 1 semaine par ce que je sature! Et mon moral vas mieux, je vois moins en noir, je suis plus poser bref très bizarre comme sensation. Après peut être que je me fait des films mais j’ai l’impression que je suis mieux sans .

    1. Bonjour,
      Oui le Spironolactone peut jouer sur l’humeur autant que la libido. Cela fait partie des effets secondaires possibles.
      Je t’invite donc à en parler à ton endocrinologue qui adaptera la posologie ou te prescrira un autre médicament.
      Donc non tu n’es pas parano et il faut toujours écouter son corps tu sais !
      A bientôt !

  4. Je suis une femme de 76 ans et ça fait quelques années que je fait des recherche sur l’alopecie androgénique après avoir pris du rogaine qui faisait pousser mes cheveux significativement, mais des problèmes de santé de toutes sortes ont fait que j’ai dû arrêter ce médicament. Et mes cheveux qui avaient poussés ont retombés. Je prend depuis 7 mois Hair gro de New Nordic sur lequel j’ai fait de nombreuses recherches avant, et mes cheveux ne tombent plus. C’est déjà une avancée. J’ai des repousses mais très affinées. Et pas de problèmes de santé.
    Je n’utilise que des produits santé et naturel comme: huile de ricin, de coco et huile essentielle de romarin et aloes qui m’aident beaucoup. Mes shampoing sont sans ceci et sans cela je veux dire naturel et santé et je rinse tjrs mes cheveux a l’eau de fraiche à froide et pas de brushing et de produits chimiques. Est-ce que ce serait possible d’avoir une amélioration avec spironolactone pourrait étant donné mon âge? Merci à l’avance. Mona

    1. Bonjour Mona,
      Tout d’abord je vous félicite de ne prendre que des produits naturels pour vos cheveux ! C’est effectivement ce que je recommande !
      En ce qui concerne Spironolactone, j’ai du faire des recherches car je rappelle que je ne suis pas médecin !
      Voici les résultats de mes recherches : l’alopécie féminine post ménopausique, le recours éventuel à un traitement hormonal antiandrogénique au très long cours est possible en cas d’absence de contre-indications comme le spironolactone. Je vous conseille toutefois de consulter un endocrinologue qui lui seul saura en fonction de votre pathologie si c’est une bonne option pour vous. Sachez qu’en cas de prise de Spironolactone il faut surveiller le potassium ainsi que la tension, si c’est déjà un souci chez vous alors cela sera contre indiqué.
      En espérant vous avoir un peu aiguillé dans la bonne direction …
      A bientôt !

  5. Bonjour Chloé,
    J »ai apprécié votre point de vue sur ce médicament, et appris beaucoup de choses.
    Il m’a été prescrit par un médecin du centre Sabouraud, car le minoxydil me donnait des palpitations, mais j’avoue que je ne l’ai pas pris, car les effets font peur.
    Je crois que j’ai bien fait car si j’ai bien compris c’est comme une hormone, et je n’ai jamais pris d’hormones de ma vie.
    J’ai 68 ans et des problèmes d’alopécie depuis longtemps, avec aggravation depuis une dizaine d’années.
    mais j’ai toujours refusé les traitements par pilule, et bien m’en a pris quand je vois les dégats causés par Androcure qu’on m’a d’ailleurs prescrit.
    Merci de votre honnêteté.
    Pour ma part je fais des économies car j’ai décidé d’aller faire des implants, vous en pensez quoi d’ailleurs.
    Merci de votre écoute

    1. Bonjour Louise,
      Effectivement le Sprinolactone est une hormone de synthèse.
      Plus précisement le spironolactone est un composé organo-sulfuré. Il fait parti de la classe des stéroïdes, antagoniste de la principale hormone minéralocorticoïde, l’aldostérone, par compétition de liaison sur le récepteur des minéralocorticoïdes. Il est donc à ce titre un anti-hypertenseur mais aussi un faible diurétique.
      Je comprends parfaitement et respecte le fait que vous ayez une réticence à utiliser des hormones surtout si vous êtes ménopausée.
      Par contre il y a une grande différence entre Androcur qui est un médicament véritablement dangeureux pour les femmes et Spironolactone qui peut être inoffensif si il est prescrit en surveillant la tension et le taux de potassium dans le sang de la patiente.
      Bien entendu comme tous les médicaments il y a des interactions et il n’est pas recommandé pour certaines personnes.
      Par contre en ce qui concerne les implants ou la greffe je vous déconseille car cela ne fonctionne pas en cas d’alopécie androgénétique. J’ai d’ailleurs fait un article avec l’aide d’un médecin spécialisé et du malheureux témoignage d’une jeune femme : Témoignage greffe
      En espérant vous avoir un peu aidé …
      A bientôt !

    1. Bonjour Marie,
      C’est intéressant comme remarque ! L’as tu remarqué de ta propre expérience ?
      Peux tu m’en dire plus ?
      A bientôt !

  6. Bonjour,

    Intéressant , moi meme une AAG je prends du minoxidil depuis des années sans amélioration mais peur de le stopper.. tous les médecins que j’ai vu ne m’ont jamais prescrit la spironolactone car préféraient me dire de continuer minoxidil et pillule anti androgènes mais tout cela ne fonctionne pas sur moi…
    J’aimerais tenter ce traitement avez-vous des adresses de médecins qui connaissent bien ce traitement pour les cheveux en IDF? merci
    En tout cas ça a amélioré au vu des photos !!

    1. Bonjour Pikatchu (lui n’avait pas de problème de cheveux 😉 )

      Oui j’ai remarqué que peu de médecins prescrivent Spironolactone en première intention. Moi même il m’a été prescrit suite à l’arrêt d’Androcur.
      D’ailleurs Androcur était malheureusement beaucoup plus facilement prescrit …

      Il faut savoir tout de même que Spironolactone ne convient pas à toutes, en effet il faut surveiller la tension ainsi que le taux de potassium dans le sang. Pour certaines cela a aussi des effets sur l’humeur ou la libido donc ce n’est pas définitivement pas fait pour toutes.

      Je vous envoie un mail pour le conseil endocrinologue.

      A bientôt !

  7. Bonjour,
    Déjà merci pour ton article et tes recherches..
    On vient de me prescrire du spironolactone suite à une AAG.. As tu remarqué sur toi que tes poils (sourcils ou autres..) ont moins bien repoussé, se sont affinés ou même tombés anormalement ?
    Merci

    1. Bonjour M ! (c’est bête j’ai pensé à l’agent M dans Men in Black 😂 …)

      Merci pour ton soutien ça me touche ! J’essaye de faire de mon mieux !
      Alors oui c’est tout à fait normal que tu ai moins de poils ! Personnellement ça n’a cependant touché que mes poils de corps mais pas de visage … Et sur ce point je dirais (de mon point de vue) tant mieux je dois m’épiler moins souvent !

      L’explication à cela est simple. Une personne peut très bien souffrir d’hyperpilosité et de chute de cheveux en même temps. Cela peut paraitre paradoxal et assez injuste mais c’est tout à fait possible. En effet une des cause de l’excès de poils chez la femme est commune à la perte de cheveux, c’est la faute aux glandes surrénales qui sécrètent trop d’androgènes. C’est ce qu’on appelle l’hyperandrogénie.

      Ainsi les traitements hormonaux pour corriger l’hyperandrogénie (comme Spironolactone ou même Androcur) agissent de la même manière sur la perte de cheveux que pour la pousse excessive de poils. Ils sont donc prescrits aux deux pathologies. Il n’est donc pas du tout anormal que tu perdes tes poils alors que tu prends Spironolactone. Toutefois si ta perte était anormale au point de perdre tes sourcils ou cils, il faut que tu en parles à ton endocrinologue qui adaptera alors la posologie à ton cas personnel, peut être ton dosage doit être revu …

      A tout bientôt !

  8. Bonjour, je suis ménopausée depuis presque 2 ans. J ai toujours eu un problème de cheveux hormonal, j ai changé plusieurs fois de contraceptif avant de réussir a stabiliser ma chute de cheveux. J ai donc pris jasmine quelques années avec satisfaction. Or a la ménopause grosse chute de cheveux, je me suis tournée vers ma gynécologue qui m a prescrit un traitement hormonal progestérone en comprimé et œstrogène en Gel,
    ca a diminuer la chute, mais pas satisfaisante, je suis allée voir le dermato qui m a prescrit le spironolactone 50mg, avec prise de sang pour vérifier que tout allait bien, au bout de 6 mois il m’a augmenté à 100mg car ma chute avait repris. Par contre je pense avoir beaucoup d effets secondaires avec ce médoc, vertige, malaise, mal de tête, manque de concentration qui joue sur mon comportement également, troubles digestifs. Je ne sais quoi faire…ma prise de sang et tension sont pourtant bonnes. Merci de me faire part de vos expériences avec ce médoc. Bernie

    1. Bonjour Bernie,
      Tout d’abord le fait que vous soyez ménopausée change beaucoup de chose en ce qui concerne vos hormones. Vous devez donc être surveillée de près par un endocrinologue. En conséquent tous les traitements ne vous conviendront pas.
      Vous me décrivez beaucoup d’effets secondaires, je pense donc que le traitement et/ou la posologie ne vous conviennent pas. Cela doit être du à votre tension qui est à surveiller de près avec ce traitement comme le pottassium. Ainsi vous devriez arréter le traitement car il ne semble pas être bon pour vous. Voyez avec votre endocrinologue qui saura trouver une meilleure alternative pour vous.
      A bientôt !

  9. Chère Chloé,
    Quels résultats! C’est bluffant. Pourriez-vous m’indiquer chez quel medecin vous vous êtes rendue ?
    J’avais parlé il y a quelques mois de ce médicament à mon médecin traitant mais il n’avait l’air très convaincu.
    Bien à vous

    1. Bonjour Juliette,
      Effectivement cela a été assez concluant (enfin sur le dessus de la tête je suis beaucoup moins clairsemée mais dans les longueurs c’est pas significatif)
      Il faut que vous consultiez un endocrinologue, c’est lui qui est spécialisé dans les problèmes hormonales !
      A bientôt !

  10. Bonsoir Chloé,
    Merci bcp pour votre réponse. Mon endocrinologue qui était géniale est partie à la retraite, j’ai beaucoup de mal avec la nouvelle.
    Pourriez-vous me conseiller un bon endocrinologue ? Je vous laisse mon mail : ___
    Mille mercis !

  11. Hello Chloe,

    I’m glad I came upon your website! I had an appointment with my dermatologist last week because for the last year and a half, I’ve experienced what I would call abnormal hair loss. I’ve always had a lot of hair, but I feel like I have lost a lot of density. The loss is most noticeable on my temples. My dermatologist sent me to another dermatologist who specializes in hair. He looks at my scalp and hair with some magnifying glass and told me I have androgenetic alopecia. I’m 46, so I thought maybe it had to do with premenopause, but both the dermatologists were like,  »Oh no, I don’t think so » since I had taken blood test in January 2022 and everything was normal. The dermatologist offered a choice between Minoxidil (topical) and Minoxidil (oral). He told me that the Minoxidil pill is used for people with blood pressure problems. But at a (very) low dosage, it’s good for alopecia and the results are quicker than the Minoxidil applied on the scalp. I said I didn’t want the pill, but after reading the Minoxidil (topical) monography and reading testimonials (it seems hard to apply and has lots of side effects), I’m think of asking for the pill instead. That being said, I can’t find a lot of information on said pill. Did your doctor ever talked about it?
    Thank you!

    Traduction française :

    Bonjour Chloé,

    Je suis contente d’être tombée sur votre site Web! J’ai eu un rendez-vous avec mon dermatologue la semaine dernière car depuis un an et demi, je vis ce que j’appellerais une perte de cheveux anormale. J’ai toujours eu beaucoup de cheveux, mais j’ai l’impression d’avoir perdu beaucoup de densité. La perte est plus visible sur mes tempes. Mon dermatologue m’a envoyé chez un autre dermatologue spécialisé dans les cheveux. Il regarde mon cuir chevelu et mes cheveux avec une loupe et m’a dit que j’avais une alopécie androgénétique. J’ai 46 ans, alors je pensais que c’était peut-être lié à la préménopause, mais les deux dermatologues étaient du genre « Oh non, je ne pense pas » puisque j’avais fait une prise de sang en janvier 2022 et que tout était normal. Le dermatologue a offert le choix entre le Minoxidil (topique) et le Minoxidil (oral). Il m’a dit que la pilule Minoxidil est utilisée pour les personnes ayant des problèmes de tension artérielle. Mais à (très) faible dose, c’est bon pour l’alopécie et les résultats sont plus rapides que le Minoxidil appliqué sur le cuir chevelu. J’ai dit que je ne voulais pas la pilule, mais après avoir lu la monographie du Minoxidil (topique) et lu des témoignages (il semble difficile à appliquer et a beaucoup d’effets secondaires), je pense plutôt demander la pilule. Cela étant dit, je ne trouve pas beaucoup d’informations sur ladite pilule. Votre médecin en a-t-il déjà parlé ?
    Merci!

    1. Hello Véronique !

      First I translated your comment in french so everyone can understand what you said and I will do the same with my answer !
      I’ve heard about Minoxidil oral but I’ve never met anyone who took it in France. I guess it’s not really used in my country but it’s a very good question and I will try to ask my doctor next time I see it and I will tell you what he have to say about it !

      Regarding traditionnal Minoxidil (topical) I’ve personnaly didn’t make the choice to use it because it wasn’t convenient enough for me but I’ve write an article about Minoxidil ! In this way you will see if it is appropriate for you or not !

      There are also others treatment for androgenetic alopecia such as Spironolactone ! I personnaly take this treatment for 3 years now and it’s been quite effective for me ! I don’t know which country you live so I don’t know which treatments you have access to. It can vary depending of the country …

      I hope I did help you a bit …

      Best

      Traduction française :

      Bonjour Véronique !

      J’ai d’abord traduit votre commentaire en français pour que tout le monde puisse comprendre ce que vous avez dit et je ferai de même avec ma réponse !
      J’ai entendu parler du Minoxidil oral mais je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui en prenait en France. Je suppose que ce n’est pas vraiment utilisé dans mon pays mais c’est une très bonne question et j’essaierai de demander à mon médecin la prochaine fois que je le verrai et je vous dirai ce qu’il a à dire à ce sujet !

      Concernant le Minoxidil traditionnel (topique) je n’ai personnellement pas fait le choix de l’utiliser car ce n’était pas assez pratique pour moi mais j’ai écrit un article sur le Minoxidil ! Vous verrez ainsi si cela vous convient ou non !

      Il existe aussi d’autres traitements pour l’alopécie androgénétique comme la Spironolactone ! Personnellement, je prends ce traitement depuis 3 ans maintenant et il a été assez efficace pour moi ! je ne sais pas dans quel pays vous habitez donc je ne sais pas à quels traitements vous avez accès. Cela peut varier selon les pays…

      J’espère t’avoir un peu aidé…

  12. Bonjour Chloé,
    Tout d’abord merci pour cet article.
    J’ai commencé le traitement en février. 75mg durant 3 mois puis 150mg depuis le mois de mai. Pour l’instant je perds encore beaucoup mes cheveux. Au bout de combien de temps avez vous constaté une amélioration ?

    1. Bonjour Matilda !
      Merci 🙂 j’espère que cet article vous aura aidé !
      Alors cela peut mettre un peu de temps à faire effet, cela dépend des personnes. Parfois 3 mois est suffisant parfois il faut 6 mois pour faire des effets ! Je vous invite à vous rapprocher de votre endocrinologue qui déterminera avec vous si il faut changer le dosage ou encore l’associer à une pilule contraceptive pour plus d’effets.
      A bientôt !

  13. Bonjour à toutes

    Je lis avec attention tous vos commentaires. J’ai 54 ans et menauposee. Je perds mes cheveux depuis environ 4 mois clairsemés sur le dessus du crâne et de garnie sur le devant, j ai du mal à m accepter. Mon dermatologue m à dit que J avais une alopécie androgenetique. Il m à prescrit spironolactone, la chute s est nettement ralentie.
    Il me dit d aller chez mon gynécologue pour qu elle me prescrive un traitement hormonal de substitution.
    Quand pensez vous , est ce quelqu un à déjà pris un ths ? Y a t il eu une amélioration pour les Cheveux ?
    J attends votre retour
    Merci

    1. Bonjour Maryline,
      Je vous conseille d’aller un consulter un endocrinologue plutôt qu’un gynécologue, il est celui qui sera le plus qualifié pour vous prescrire un traitement hormonal adapté en fonction de votre cas. Sachez qu’il est tout à fait normal pour une femme d’avoir un dérèglement hormonal à la ménopause, il est donc tout à fait possible que cela soit temporaire et que vous n’ayez pas d’alopécie androgénétique.
      Prenez rendez vous, votre médecin vous fera faire les analyses adaptées et vous prescrira un traitement adapté.
      A bientôt !

  14. Bonjour Chloé
    Merci beaucoup pour cet article tres complet, et qui donne de l’espoir …
    Je prends Androcur depuis 10 ans, j’ai essayé de me « sevrer » avec l’aldactone îl y a 2 ans mais mes cheveux tombaient tellement que j’ai repris Androcur … je n’ai peut être pas été assez patiente.
    Je peux vous demander quels soucis aux yeux avez vous eu avec Androcur ?
    Et également les coordonnées de l’endocrinologue qui vous a accompagné durant le process ? Car j’aimerais arrêter Androcur pour de bon 🙂
    Encore merci pour votre temps

    1. Bonjour Katy,
      Si je n’avais qu’un seul conseil à vous donner ce serait de ne plus jamais prendre Androcur ! Ce médicament est un poison pour les femmes !
      Effectivement le sevrage est un peu difficile mais après croyez moi on revit véritablement & on a plus cette épée de Damoclès au dessus de la tête
      Personnellement j’ai eu beaucoup d’effets secondaires dont des problèmes aux yeux en effet (qui ont malheureusement persisté). Avant je n’avais aucun soucis avec mes yeux et maintenant je suis myope astigmate, j’ai des yeux très secs, parfois des orgelets et de l’eczéma de contact.
      Je vous envoie le nom de mon endocrinologue par mail (je ne peux pas citer de nom de médecin sur mon site)
      En espérant vous avoir un peu aidé …
      A bientôt !

      1. Merci beaucoup pour votre retour
        J’ai du coup le même souci aux yeux, mais je n’avais jamais fait le rapprochement …

        L’arrêt d’androcur devient urgent !

        Encore merci pour le partage d’expérience

        Bien à vous,

        1. J’étais comme vous j’ai fait le rapprochement entre Androcur & mes soucis aux yeux que trop tard malheureusement … maintenant je dois vivre avec ! Croyez moi si j’avais su ce qui m’attendait je n’aurais jamais pri Androcur de ma vie !
          Je vous conseille vraiment de vous sevrer le plus rapidement possible ! Souvenez vous qu’il n’y a rien de plus important que votre santé !

          Bon courage & à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Gardons le lien
Des conseils, des témoignages et des interviews pour combattre ensemble l'alopécie androgénétique.