À propos : Mon histoire avec l'alopécie androgénétique

Il y a 10 ans j’ai soudainement perdu la moitié de mes cheveux. J’ignorais pourquoi. Ce que savais en revanche c’est que j’étais bien décidée à récupérer ma chevelure perdue ! Ce n’est que beaucoup plus tard que j’ai appris que j’étais atteinte d’alopécie androgénétique…
 
Pendant une décennie j’ai alors effectué des recherches qui se sont révélées infructueuses pendant longtemps. J’ai testé un bon nombre de traitements de “vendeurs de rêve” bien entendu inefficaces … pri des traitements hormonaux lourds (toujours aussi inefficace surtout sur le long terme mais aux lourdes conséquences). Ma quête de cheveux semblait pour le moins vaine …
 
Parallèlement et de façon assez paradoxale j’ai commencé mon blog la même année que la découverte de ma perte de cheveux. J’aimais la mode et on m’avait conseillé d’exprimer ma passion à travers ce nouveau media. A l’époque (c’est toujours le cas aujourd’hui d’ailleurs) les blogueuses mode prenaient leurs looks en photo. Naturellement lorsqu’on perd ses cheveux, la confiance en soi se fait également la malle, ça va de pair… Ainsi au lieu de me prendre en photo pour montrer mes looks, j’ai opté pour un style plus journalistique en m’exprimant par l’écriture. Mon blog a alors pri la forme d’un magazine (Chloé Fashion Lifestyle) traitant de divers sujets féminins (dont la beauté et même les cheveux de façon assez ironique …)
 
Ayant eu tellement de mal moi même à trouver des informations sur la perte de cheveux féminine, j’ai décidé d’écrire un article sur mon blog racontant mon histoire. Je m’étais dite alors que si à travers cet article je pouvais aider quelques femmes traversant la même épreuve que moi ça serait déjà bien. Or dés lors des centaines de femmes m’ont écrit me demandant des conseils. Je ne m’attendait vraiment pas à ça ! J’ai ainsi constaté avec stupéfaction que j’étais loin d’être seule (surtout en tant que femme) à souffrir d’alopécie androgénétique.
Quand le couperet est tombé et que j’ai appris avec désolation que l’alopécie androgénétique était à l’heure actuelle incurable … Cela signifiait que mes cheveux ne repousseraient plus … J’ai alors été pour le moins dépitée et déprimée. Ma vie jusqu’alors n’avait pas été toute rose et cela aurait pu être la goutte qui fait déborder le vase. J’ai cependant décidé qu’il pourrait en être autrement. Toutes ces femmes qui m’avaient écrit m’avaient motivée ! 
 
C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de créer ce site dédié à ce mal qui nous touche. Ainsi pour moi l’alopécie androgénétique est devenu non pas une faiblesse mais une opportunité d’aider des femmes. De plus l’alopécie ne se guérit peut être pas mais des solutions cosmétiques existent. Ainsi j’ai pu récupérer les cheveux de mes rêves …

Chloé Simone

Gardons le lien
Des conseils, des témoignages et des interviews pour combattre ensemble l'alopécie androgénétique.