Mon premier volumateur : Mon parcours pour trouver le modèle qui me convient !

volumateur
Volumateur modèle All The Hype de Lusta Hair

J’ai mis beaucoup de temps à trouver mon premier volumateur. Ce n’est pas évident. En somme comme pour les hommes il faut malheureusement en essayer beaucoup avant de trouver le bon !

Blague mis à part (il vaut mieux en rire non ?) mon chemin vers l’adoption de mon premier volumateur fût très long et assez sinueux je dois dire …

Je me rappelle avoir essayé tout d’abord des perruques il y a 5 ans de cela … En effet j’ignorais alors ne serait ce que l’existence des volumateurs. Je me rappelle m’être rendue chez un perruquier indépendant sur Paris avec une amie. J’en suis sortie les larmes aux yeux désespérée.

En effet bien souvent les perruques sont très volumineuses. J’avais l’impression qu’on venait de me grimer en un personnage de la série Dallas. Or perdant mes cheveux depuis une dizaine d’années et n’ayant jamais été bien lotie coté chevelure, ce n’était plus moi qui se reflétait dans le miroir.

Ainsi jamais je ne voulais porter un complément capillaire où je ne puisse pas me reconnaitre. C’est notre cas à toutes ! Nous voulons nous sentir nous même ! C’est le plus important je crois dans la recherche de volumateur.

Pourquoi j’ai finalement décidé de porter un volumateur ?

Ainsi trouver un volumateur qui me convienne n’a pas été chose aisée vous l’aurez compris ! A la suite de ma visite chez ce perruquier, j’ai attendu plusieurs années. Je n’étais pas prête à passer ce cap je crois. En effet c’est un cap à passer. Il faut aussi accepter sa perte de cheveux comme quelque chose de non remédiable certes mais qu’il existe des solutions esthétiques pour rester belle et féminine !

L’année dernière j’ai eu de nouveau une chute suite à l’arrêt d’Androcur (je reviendrais dans un prochain article sur les conséquences néfastes sur ma santé de ce traitement et mon sevrage). Ainsi j’ai désormais des trous sans cheveux sur le dessus de la tête (surtout à l’arrière au niveau de l’épi). Si je peux encore donner le change en portant des extensions et de la poudre au quotidien, je sais que ça ne durera peut être plus très longtemps… Ainsi je voulais prendre les devants en me mettant à la recherche d’un volumateur pour avoir une solution le jour venu.

Aujourd’hui je porte mon volumateur pour des occasions particulières. J’avoue que je ne suis pas peu fière d’arborer une sublime chevelure que je n’ai jamais eu (même bien avant ma perte de cheveux)

Mon parcours du combattant dans la recherche du complément capillaire qui me corresponde parfaitement !

Alors que je me suis renseignée pour trouver un volumateur, je ne voulais pas transiger sur mes exigences afin de pouvoir me reconnaitre. Ainsi je souhaitais une belle longueur. En effet j’ai toujours aimé porter les cheveux longs. Je voulais aussi que la couleur et la texture des cheveux soient le plus proche possible de la mienne. Je souhaitais donc des cheveux naturels afin d’avoir un touché agréable et pouvoir les boucler. Toutes cela était exigé dans un seul but : rester moi même tout simplement.

Voici les causes des déceptions que j’ai pu avoir lors de mes recherches :

Les solutions permanentes :

  • La première proposition qui m’a été faite était collée à la kératine à chaud (méthode qui aurait signifié clairement dire adieu à mes vrais cheveux je vous en parlais dans mon article sur les différents types d’extensions)
  • La deuxième proposition que j’ai eue était sous conditions. En effet je devais me résoudre à porter une frange et couper mes cheveux mi longs aux épaules.

volumateur capillaire

Les essais de volumateurs (donc amovibles) :

  • Bien trop de volume sur le dessus du crâne
  • Effet casque
  • Des tarifs exorbitants : jusqu’à 5500€
  • Une raie absente (ou ne laissant pas une impression naturelle mais plutôt trop fournie comme c’est le cas des mono tops)
  • Le sur mesure qui demande un délai d’attente de 6 mois

On peut trouver le volumateur parfait sur Internet !

Afin de trouver un volumateur, j’ai fait mes recherches sur Instagram. En effet rien de mieux que de voir un volumateur porté sur une vraie femme dans la vraie vie ! C’est ainsi que j’ai trouvé la société Lusta Hair.

J’avoue que cela m’a plu car c’est une petite société créé par une indépendante en Australie. J’ai vécu à deux reprises en Australie en 2008 – 2009 ainsi qu’en 2014 à Sydney. Ainsi j’ai un certain attachement à ce pays à l’autre bout du monde … Je trouvais cela donc quelque part un peu rassurant de trouver mon volumateur là bas …

volumateur capillaire
A gauche : avec mes extensions / A droite : avec mon volumateur

Pourquoi j’aime mon tout premier volumateur ?

J’ai aimé le volumateur Lusta Hair pour son aspect naturel. J’avais hâte de le recevoir même si j’étais aussi anxieuse … J’avais eu tant de déceptions par le passé … Voici ce que j’aime dans ce volumateur :

volumateur
Kimberly Basso la fondatrice de Lusta Hair
  1. Le fait qu’il soit extra plat sur le dessus qui procure un effet très naturel
  2. La raie qui fait très naturelle
  3. La couleur et le balayage qui correspond parfaitement à la mienne (surement un coup de chance mais c’était bluffant ainsi le volumateur se mélange parfaitement bien à mes cheveux. J’aime aussi le fait que la racine soit foncée pour un effet plus réél me correspondant parfaitement. En effet habituellement j’ai un effet tye & dye dans mes cheveux.
  4. Ultra doux au toucher : Il est bien sûr en cheveux naturels (Remy Hair)
  5. La longueur : C’est bien long comme je le désirais. J’ai un modèle 20”

Le modèle Lusta Hair que je porte est All The Hype dont voici les caractéristiques techniques :

  • Couleur : Tons blond miel avec une racine châtain ajoutée par l’équipe de style Lusta Hair.
  • Densité 120-130%
  • Silk Top Cap
  • Longueur : 18-20 inches (45-50 cm)
  • Qualité : Remy Hair from Brazil

 

Pour la petite histoire, à l’époque de ma commande le modèle était nommé Champagne Halo. C’est amusant d’ailleurs car je suis née et j’ai grandi dans la région de Champagne en France. C’est comme si c’était le destin en somme.

Si vous voulez voir le volumateur plus en détail, vous pouvez consulter les stories à la une sur mon compte Instagram catégorie volumateur. J’ai effectué mon unboxing afin de vous le montrer sous toutes les coutures. Je vous ai aussi montré comment je l’ai placé sur mes cheveux.

CODE PROMO : 10% de réduction sur le site Lusta Hair avec le code Chloe10

Voici maintenant d’autres photos de mon premier shooting avec mon volumateur. Pour la petite histoire la photographe a comparé ma chevelure à celle de Valentina Ferragni (on ne peut guère plus flatteur) D’ailleurs je prépare actuellement un projet mode en rappportIl a été quelque peu repoussé à cause des mesures prises dans le monde entier mais il arrivera tout bientôt … (sitôt que les mesures de confinement seront levées)

Retrouvez les détails mode de mon look sur l’article dédié sur mon blog !

Partager l'article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Chloé Simone
Fondatrice

Atteinte d’alopécie androgénétique depuis plus de 10 ans, j’ai créé ce site afin de venir en aide aux femmes qui cherchent des solutions à ce mal pour avancer en restant féminine !

Créatrice du webzine féminin Chloe Fashion Lifestyle

5 réponses

  1. Bonjour Chloé, je découvre ton blog et le lis avec attention, car je souffre de perte de cheveux depuis mes 18 ans, et j’en ai aujourd’hui 30. Pour l’instant le problème est relativement sous contrôle mais je préfère me préparer à la suite. J’aurais voulu te poser quelques questions par rapport au complément capillaire : est-ce que ça te tire, as-tu une sensation d’inconfort ? J’ai du mal à comprendre le principe de la pose je dois dire.
    Aussi, est-ce que tu es obligée de l’enlever pour dormir ? Ma hantise est par rapport au compagnon, si je dois perdre tous mes cheveux et mettre un complément j’avoue que je n’ai pas envie de redevenir chauve le soir !
    En tout cas merci pour ces témoignages complets, c’est extrêmement bienvenu pour toutes ces femmes comme nous qui souffrent souvent de façon isolée de ce trouble.

    1. Bonjour Joëlle,

      Tout d’abord je te conseillerais avant tout de ne pas anticiper pour quelque chose qui n’est pas encore arriver, tu t’angoisses pour rien ! Rassures toi cependant tu n’es pas la seule à réagir ainsi, c’est même le cas de la majorité des femmes qui m’écrivent (d’où mon envie de faire un article sur ce sujet d’ailleurs)

      Tu ne sais pas si tu vas perdre tous tes cheveux et si tu as une alopécie depuis 12 ans déjà, il y a de grandes chances que tu ai réussi à la stabiliser, ainsi peut être que dans ton cas tu n’es pas atteinte d’alopécie androgénétique. Fais les tests que j’ai détaillé dans le parcours mais selon moi il est encore bien trop tôt pour toi pour te renseigner sur un volumateur. On se renseigne pour un volumateur lorsque la perte est telle qu’elle ne peut plus la cacher au quotidien ce qui à ce que j’ai compris est très loin d’être ton cas !

      Cependant pour te répondre, un volumateur s’attache grâce à des petits clips (comme des barrettes) sur tes cheveux. La version la plus courante est amovible donc oui il faut l’enlever le soir mais il existe aussi des solutions fixes qui se collent (il faut alors raser une partie de son crâne en dessous) ou encore fixation billes, micro points, tissage … mais saches que cela abime tes cheveux naturels donc on en arrive là quand on a pas le choix si je puis dire … Tu verras quel est ton choix à ce moment là … (peut être que cela n’arrivera jamais)

      Enfin pour te rassurer en cas d’alopécie androgénétique (contrairement à la pelade) on ne perd jamais tous ses cheveux même si ce qui reste n’est pas très beau à voir … Il y a cependant toujours des solutions cosmétiques. Personnellement comme je l’ai expliqué dans l’article j’ai décidé de porter des extensions micro points au quotidien et un volumateur pour les occasions spéciales.

      J’espère t’avoir aidé et n’hésites pas si tu as d’autres questions à me poser !

      A bientôt !

  2. Bonsoir Chloé,
    Tout d’abord merci pour ta réponse ; tu as raison il ne sert à rien de prévoir le pire, mais j’avoue que ça me rassure de savoir que des solutions existent pour donner l’illusion qu’on a plein de cheveux même quand on en a plus !
    Tu as raison aussi sur le fait que je n’ai peut-être pas une AAG, mais en tout cas ma chute existe depuis 12 ans quasiment avec des périodes d’accalmie. Qu’en penser, je ne sais pas. J’ai vu trois fois des médecins de sabouraud. La première fois le diagnostic était suspicion d’aag, la dernière, récemment, il disait que si il y avait eu aag celle-ci c’était « résorbée ». Ce qui me paraît peu fiable. Je suis donc un peu perdue mais préfère me préparer ! Merci pour ton blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
Gardons le lien
Des conseils, des témoignages et des interviews pour combattre ensemble l'alopécie androgénétique.