Analyses médicales alopécie : Lesquelles faire et quel docteur consulter ?

Lorsque l’on perd ses cheveux on sait rarement quoi faire. J’ai moi même eu un chemin semé d’embuches à l’époque. On ne pense pas tout de suite à un problème médical. On pense plus cosmétologie. Or les analyses médicales alopécie sont primordiales !

Ainsi il y a dix ans j’ai commencé par prendre des gélules en pharmacie. Constatant leur inefficacité et ma chute s’accentuer, j’ai alors poussé la porte d’un centre spécialisé dans la chute de cheveux. Cela fût ma plus grosse erreur ! J’en reparlerai dans un article dédié aux arnaques autour du marché très lucratif de la perte de cheveux.

J’ai ensuite décidé d’en parler à un médecin généraliste. Celui ci n’était guère intéressé par ce souci qu’il considérait du domaine esthétique. Enfin j’ai consulté un dermatologue qui m’a orienté vers le centre Sabouraud à l’hôpital Saint Louis à Paris. J’ai enfin été bien conseillée au bout de 5 ans !

Une des raisons pour lesquelles j’ai créé ce site était  que les femmes souffrant d’alopécie soient mieux orientées et ne perdent pas leur temps (et leur argent) dans la recherche de l’origine de leur perte de cheveux.

La première chose que j’ai faite a donc été de créer une infographie décrivant le parcours à mener lorsqu’on constate une chute de cheveux. Suite à vos mails, je reviens aujourd’hui pour décrire plus en détail ce parcours. Ainsi je vais vous décrire plus précisément quelles analyses médicales alopécie pratiquer et quels spécialistes rencontrer lors d’une perte de cheveux.

L’alopécie peut être bénigne et ainsi se résorber facilement !

Tout d’abord je tiens toujours à rassurer les femmes. En effet l’alopécie androgénétique n’est pas la seule raison pour laquelle une femme peut perdre ses cheveux loin s’en faut. Déjà il y a plusieurs types d’alopécies (que j’ai évoqué dans un article) mais surtout cela peut tout à fait être un effluvium passager. Un effluvium se caractérise par une chute diffuse, se manifestant de façon aiguë ou chronique des cheveux (parfois même des poils). C’est une alopécie qui peut tout à fait être réversible après arrêt de l’effluvium. Notons qu’un effluvium peut être de type anagène, télogène ou mixte. Il se définit selon la phase du cycle pilaire lors de la chute.

Les causes de la perte de cheveux chez la femme sont multiples !

Les causes de la perte des cheveux chez la femme sont finalement assez communes. Elles se manifestent lors d’étapes de vie classiques ou encore par rapport à un état comportemental du à des évènements de vie. Il s’agit bien souvent de dérèglements hormonaux. Ainsi on peut constater une perte de cheveux lors :

  • Pendant ou après la grossesse, du à l’accouchement
  • En phase de pré-ménopause ou de ménopause
  • Du à des troubles endocriniens (Syndrome des ovaires polykystiques ou autres …)
  • Après une anesthésie générale, un choc opératoire, une hémorragie, une fièvre élevée et qui dure
  • A cause d’un choc psychoaffectif, un stress important
  • Du à une trichotillomanie (TOC qui consiste à s’arracher les cheveux)
  • Fragilisation des cheveux du au coiffage (défrisage, lissage, traction, coloration)
  • Un régime alimentaire qui aurait provoqué des carences notamment en fer
  • A cause de la prise de médicaments. (voir tableau ci dessous)
Familles de médicaments pouvant causer la perte de cheveux

Nombreuses de ces causes de perte de cheveux entrainent une perte de cheveux temporaire qui pourra le plus souvent se résorber facilement. Dans ce cas on conseille la prise de complément alimentaire dont les plus efficaces sur le marché sont les suivants :

 

Il existe aussi un traitement qui peut s’avérer très efficace en cas de chute passagère mais importante. Il s’agit des piqures de bepanthene biotine sous forme d’injection directement en intra veineuses. Je reviendrais également sur ce traitement lors d’un prochain article car il vaut le coup de s’y attarder plus longuement.

Bien souvent une cure de 3 mois de ces médicaments sera suffisante. Il convient donc de les essayer en premier lieu avant d’une part de s’inquiéter d’une éventuelle cause plus profonde et d’autre part de continuer son parcours.

Voir aussi mon article : Causes & solutions de la perte de cheveux chez la femme !

Analyses médicales alopécie : Si la chute de cheveux persiste faire des analyses complètes !

Si le problème persiste là je vous invite à faire des analyses complètes qui vous seront prescrites par votre médecin généraliste ou endroctinologue à faire en laboratoires d’analyses :

Analyses médicales alopécie

Ces analyses sont de 3 types : sanguines, urine voir échographie :

  • Une prise de sang complète dans le but de rechercher :
    • Carence en fer: révélée par le taux d’hémoglobine sur la NFS, le taux de fer, mais surtout par le dosage de la ferritine, qui représente les stocks en fer de l’organisme.
    • Carence en vitamine D : peut représenter un risque supplémentaire de développer une alopécie ainsi qu’une l’hypersécrétion de sébum. Cette carence peut aussi aggraver d’autres facteurs d’alopécie tels que l’hérédité, stress, anémie ferrique, problèmes thyroïdiens…
    • Une anomalie thyroïdienne révélée par le dosage des hormones TSH et T4. En effet une hyper aussi bien qu’une hypothyroïdie peuvent entrainer une chute de cheveux.
    • Un dérèglement hormonal avec hypersécrétion d’androgènes qui sera révélé par le dosage de la testostérone ainsi que des hormones (SDHA, delta-4- androstènedione….).

 

  • Une échographie des ovaires peut éventuellement être utile afin de rechercher :
    • De kystes multiples qui révélerait un OPK (syndrome des ovaires polykystiques). Cette maladie se manifeste par une hyperandrogénie.
    • Elle se traduit en symptômes par
      • une chute de cheveux
      • mais aussi possiblement de l’acné ou encore une hyperpilosité, un trouble des règles…)
      • qui sont souvent associée à un excès de poids.
      • Il est important de préciser que certaines ont tous ces symptomes mais d’autres qu’un seul ou quelques uns.

 

  • Une analyse d’urine dans le but de rechercher:
    • Une hypersécrétion de cortisol sur 24 heures (plus révélatrice qu’une simple prise de sang à un instant donné).

Quel médecin spécialiste à consulter en cas de perte de cheveux ?

  1. Dans le cas d’une simple perte de cheveux du à une cause commune, vous pouvez consulter votre médecin généraliste. En effet celui pourra parfaitement vous faire une ordonnance pour les analyses citées ci dessus.
  2. Dans le cas d’une suspicion d’un problème hormonal il est conseillé de consulter endocrinologue (tel qu’OPK)
  3. Un dermatologue peut également vous orienter à la réalisation d’examens plus poussés

 

Analyses médicales alopécie
Les médecins spécialistes peuvent vous aider dans votre parcours notamment à travers la prescription d’analyses

Analyses médicales alopécie : Le trichogramme réalisé en milieu MEDICAL est l’examen ultime !

La dernière étape du parcours est la consultation au centre Sabouraud. Il s’agit d’un département spécial de l’hôpital Saint Louis à Paris. Ils sont spécialisés dans les traitements des maladies du cuir chevelu, des cheveux et de la peau. Ils seront en mesure de vous faire un trichogramme qui est un examen MEDICAL de votre cuir chevelu.

Le trichogramme analyse votre cheveu en détail

Cet examen permettra de déterminer de quel type d’alopécie vous êtes atteinte.

ATTENTION : certains centres capillaires ou autres cliniques du cheveu (qui malgré le terme n’ont rien de médical) prétendent aussi pratiquer un trichogramme. Il ne s’agit cependant pas du tout du même examen !

Il convient de réaliser un trichogramme soit au Centre Sabouraud à l’hôpital Saint Louis à Paris. Si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer certains services de dermatologie en hôpitaux pratiquent également cet examen.

Le but de cet examen est uniquement de déterminer votre type d’alopécie. Cependant il faut être consciente qu’en cas d’alopécie androgénétique aucun traitement ne sera proposé hormis peut être le minoxil.

Analyses médicales alopécie

Partager l'article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Chloé Simone
Fondatrice

Atteinte d’alopécie androgénétique depuis plus de 10 ans, j’ai créé ce site afin de venir en aide aux femmes qui cherchent des solutions à ce mal pour avancer en restant féminine !

Créatrice du webzine féminin Chloe Fashion Lifestyle

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
Gardons le lien
Des conseils, des témoignages et des interviews pour combattre ensemble l'alopécie androgénétique.