Alopecia Fashionista 🇺🇸 Nous devons ĂŞtre fières de porter des cheveux ! (mĂŞme d’une autre)

alopecia-fashionistaAprès Julia, ce nouveau témoignage me vient de Natalie. C’est une américaine de 20 ans qui vit actuellement en Californie. Elle est étudiante spécialisée en marketing.

Elle dispose d’un compte Instagram vraiment inspirant Fashionista Alopecia. Malgré son jeune âge, elle a trouvé le courage de dédramatiser sa situation. Elle a su vivre sa vie de jeune femme comme toutes les femmes.

Elle ne s’interdit rien à cause de sa perte de cheveux, elle fait même du sport ! Son compte instagram m’a particulièrement inspiré. Elle effet elle ne parle pas uniquement de la perte de cheveux mais aussi de son mode de vie sain. Comment ? Tout simplement en racontant sa vie quotidienne à travers son alimentation et sa routine sportive.

En plus de cela je la trouve véritablement magnifique ! Lorsque je lui ai demandé de témoigner elle a tout de suite accepté. Elle nous livre ainsi ses projets face à l’alopécie ainsi que sa joie de vivre !

Elle va vous raconter son histoire avec l’alopĂ©cie qui date de son enfance… Sa vision de l’alopĂ©cie androgĂ©nĂ©tique et ses projets si remplis d’espoir et d’entraide :

L’histoire de Natalie … comment tout a commencé …

Il m’a fallu 10 annĂ©es pour comprendre ce qui m’arrivait. Pendant ces 10 annĂ©es, j’ai perdu confiance en moi Ă  cause de ma perte de cheveux. Je me sentais comme un paria, pas assez jolie, pas confiante et bouleversĂ©e par la chute de mes cheveux. Le pire Ă©tait d’ĂŞtre intimidĂ©e auprès de mes propres amis en qui j’avais confiance pour une chose sur laquelle je n’avais absolument aucun contrĂ´le.

Je n’avais que 10 ans lorsque mes cheveux ont commencĂ© Ă  se clairsemer. Depuis si jeune, je n’ai pas remarquĂ© la progression de l’alopĂ©cie. A cet âge, mon apparence Ă©tait la moindre de mes inquiĂ©tudes. Au moment oĂą je me suis inscrite au lycĂ©e, mes cheveux ont alors pris une rĂ©elle mauvaise tournure. Il me semblait que j’Ă©tais la seule fille Ă  avoir ce problème. Cela a grandement endommagĂ© ma confiance en moi. Afin de m’adapter Ă  mes cheveux fins, j’ai du couper mes cheveux plus courts afin d’adoucir en quelque sorte l’image de mon cuir chevelu et de mes cheveux fins. Dans mon malheur, j’avais la chance que les cheveux que j’avais rĂ©ussi Ă  conserver soient bouclĂ©s, ce qui m’a permis d’avoir un peu de volume supplĂ©mentaire. Après avoir rĂ©flĂ©chi Ă  ces 10 ans d’alopĂ©cie progressive, je ne me souviens de ne jamais avoir jamais eu une chevelure bien Ă©paisse… Au dĂ©but de l’universitĂ©, la dernière « vague » d’alopĂ©cie a emportĂ© ma dernière mèche de cheveux et avec mon moral qui Ă©tait alors suspendu Ă  un fil. Rien n’aurait pu me prĂ©parer Ă  voir cette fille se regarder dans le miroir avec tout mon cuir chevelu exposĂ©.

L’origine de l’alopécie enfin détectée : Hashimotos & hérédité !

Après avoir Ă©mis l’hypothèse (assez courante) que le stress Ă©tait le coupable, un diagnostic mĂ©dical surprenant a alors changĂ© ma perspective de mon alopĂ©cie et m’a permis de comprendre ce que mon corps avait subit… On m’a diagnostiquĂ© Hashimotos La thyroĂŻdite de Hashimoto ou thyroĂŻdite chronique lymphocytaire est une thyroĂŻdite chronique auto-immune particulièrement frĂ©quente caractĂ©risĂ©e notamment par la prĂ©sence d’anticorps anti-thyroperoxydase et par une infiltration lymphoĂŻde de la glande thyroĂŻde alias hypothyroĂŻdie. Essentiellement, mes hormones thyroĂŻdiennes Ă©taient dĂ©sĂ©quilibrĂ©es, provoquant des symptĂ´mes tels que entre autre la perte de cheveux.En plus de Hoshimotos, mon exposition gĂ©nĂ©tique Ă  la perte de cheveux du cĂ´tĂ© de la famille de ma mère fĂ»t un facteur important Ă©galement.

Les signe de mon alopécie sur le dessus de mon crâne

Ma mère, ainsi que certaines de mes tantes et cousines souffrent Ă©galement de cheveux très fins ou clairsemĂ©s. Je me souviens que ma mère m’avait parlĂ© d’alopĂ©cie dans le passĂ©.. J’Ă©tais dĂ©terminĂ©e Ă  trouver une solution Ă  cette expĂ©rience traumatisante.

La communauté liée à travers l’alopécie sur Instagram a réellement changé ma vie !

Je suis accidentellement tombĂ©e sur instagram sur toute une communautĂ© Ă©voquant la perte de cheveux. Il n’a fallu qu’un seul hashtag pour changer ma vie. J’ai recherchĂ© l’alopĂ©cie androgĂ©nĂ©tique sur la barre de recherche d’Instagram et la première chose que j’ai vue Ă©tait une autre fille qui avait un âge similaire au mien et qui avait exactement la mĂŞme perte de cheveux que moi. Je lui ai immĂ©diatement envoyĂ© un message. En continuant Ă  regarder, je me suis rendu compte qu’il y avait plus de femmes incroyables que je n’aurais jamais pu l’imaginer qui ont partagĂ© et documentĂ© leur parcours souffrant de toutes sortes d’alopĂ©cie.

La découverte des volumateurs comme une vraie solution à l’alopécie !

alopecia-fashionista
Je fais des videos oĂą je met en avant mes volumateurs

Je n’avais aucune idĂ©e que les volumateurs et les perruques Ă©taient une solution possible Ă  l’alopĂ©cie androgĂ©nĂ©tique. Les volumateurs et les perruques avaient l’air si naturels que ça m’a vĂ©ritablement Ă©poustouflĂ©e ! C’est alors apparu comme une solution et j’ai alors commencĂ© Ă  regarder diffĂ©rentes marques de cheveux alternatifs.

Pour mon vingtième anniversaire j’ai dĂ©cidĂ© de sauter le pas et d’acheter quelque chose. J’ai dĂ©couvert ces marques Ă  travers un hashtag sur instagram. J’ai eu la chance que l’un des trois endroits que j’avais trouvĂ© ne soit qu’Ă  quelques heures de chez moi. Mon expĂ©rience a vĂ©ritablement Ă©tĂ© incroyable lorsque je suis entrĂ©e avec ma mère.

Ma mère a trouvé un remède à son alopécie en même temps que moi !

Je me suis retrouvĂ©e avec mon tout premier volumateur ainsi que ma mère qui a sautĂ© le pas en mĂŞme temps que moi ! Je suis heureuse que ma mère et moi nous puissions acheter des perruques ensemble et se lier encore plus grâce Ă  notre perte de cheveux. Elle ne m’a pas interrogĂ©e une seule fois quand je lui ai dit que je voulais acheter des cheveux pour mon anniversaire. Et pour cause elle avait Ă©prouvĂ© la mĂŞme douleur que moi en grandissant…

Il fallait que j’apporte mon aide et Instagram a été ma voie !

J’ai commencĂ© Ă  porter mon volumateur tous les jours et j’ai continuĂ© Ă  suivre les filles de la communautĂ© de la perte de cheveux. Je sentais cependant que je pouvais faire plus. C’est simple je ne voulais pas qu’une autre jeune fille comme moi se sente seule. Je veux donner aux femmes les moyens de montrer Ă  quel point elles peuvent avoir confiance! J’ai remarquĂ© qu’il n’y avait pas autant de filles dans la communautĂ© aussi jeunes que moi en prise avec l’alopĂ©cie androgĂ©nĂ©tique. Cela m’a permis de me dĂ©marquer et de partager mon histoire…

Mon petit ami m’a soutenu dans ma dĂ©marche !

C’est petit ami qui a eu l’idĂ©e de mon nom Instagram alopecia_fashionista. J’aimerais pouvoir dire que j’y ai mis plus de rĂ©flexion mais non ce fĂ»t assez Ă©vident en fait. Je ne voulais pas utiliser mon vrai nom et j’avais besoin de quelque chose de fluide et facile Ă  retenir. De plus, j’aime la mode, je suis totalement une fille girly. Mon petit ami me soutiens beaucoup. Il est d’ailleurs l’instagram boyfriend parfait et prend la plupart de mes photos de mon instagram. De temps en temps il vient intervient Ă©galement lors de mes Q&A afin de m’aider Ă  rĂ©pondre aux questions portant sur le point de vue des hommes face aux volumateurs lorsqu’il s’agit de rencontres amoureuses. Il est vraiment gĂ©nial ! Alors que je continuais Ă  partager mon histoire ainsi que mes trucs et astuces pour des dĂ©butants comme moi, mon compte instagram a commencĂ© Ă  grandir. J’ai mĂŞme commencĂ© une chaĂ®ne YouTube avec le mĂŞme utilisateur androgenic_alopecia afin de partager encore plus mon histoire et ma vie.

Mon petit ami me soutient dans mon histoire avec l’alopĂ©cie !

Mon conseil ? Vous devez ĂŞtre ouvert d’esprit lorsque vous essayez une perruque ou un volumateur pour la toute première fois. Ce ne seront jamais vos vrais cheveux mais quelque chose de nouveau et de beau. J’ai dĂ©finitivement du m’habituer Ă  le porter.

Je pratique aussi du sport avec mes volumateurs !

Au dĂ©but j’ai mĂŞme achetĂ© une extension de queue de cheval synthĂ©tique Ă  clipser sur mes cheveux. Je portais un chapeau pour mes sĂ©ances de gym. Maintenant, je m’aventure avec mes volumateurs Ă©galement lors de la pratique du sport Ă  la salle de gym. Je tiens Ă  dire qu’il est tout Ă  fait possible de s’entraĂ®ner avec un volumateur. J’aime utiliser une bande Ă©paisse pour le maintenir en place. Je cours mĂŞme 5kms avec mon volumateur toutes les semaines. J’effectue aussi une variĂ©tĂ© de sĂ©ances d’entraĂ®nement complètement diffĂ©rentes. J’adore vraiment dans le fitness et j’ai dĂ» trouver une solution pour continuer Ă  aller au gym. Cependant, il faut tout de mĂŞme ĂŞtre consciente que porter des volumateurs /perruques pendant la pratique du sport peut raccourcir leur durĂ©e de vie.

Étant donnĂ© que je vis sur le campus de mon Ă©cole, je suis constamment entourĂ©e de personnes Ă  tout moment … Ainsi je prĂ©fère porter ce que je considère aujourdhui comme mes cheveux : mes volumateurs et perruques ! J’ai hâte de continuer Ă  partager mon histoire dans l’espoir de normaliser la perte de cheveux et de soutenir d’autres belles femmes. Je reçois beaucoup de messages tous les jours et je prends une heure de ma journĂ©e pour laisser un message personnel. Je crois que mĂŞme si mon compte est petit, mes mots peuvent vraiment avoir un impact sur la journĂ©e de quelqu’un.

#mytiaramovement : Mon hastag pour la fierté des femmes souffrant d’alopécie !

alopecia-fashionista
#mytiaramovement : Mon hastag

Enfin je voulais créer un endroit sûr pour ceux qui débutent dans la chute des cheveux ou qui veulent en savoir plus afin qu’ils ne se sentent pas seuls avec cette condition.

J’ai ainsi crĂ©Ă© le hashtag #mytiaramovement dans l’espoir d’aider Ă  normaliser la perte de cheveux et de crĂ©er un endroit oĂą l’on pourra trouver des femmes partageant leurs histoires portant de faux cheveux fièrement.

Qu’il s’agisse de montrer une nouvelle pièce que quelqu’un vient d’avoir, des conseils sur la coiffure / le lavage des cheveux, le partage de leur histoire ou tout simplement des selfies remplis de positivitĂ©.

J’ai utilisĂ© le mot diadème parce que j’aime porter mes cheveux et me sentir en confiance avec une perruque ou un volumateur. J’ai inclus le hashtag dans ma biographie pour toute personne intĂ©ressĂ©e Ă  rejoindre Ă©galement ce mouvement en partageant son histoire !

Merci à Natalie pour son témoignage !

Vous pouvez suivre Natalie sur son compte instagram et sa chaîne youtube !

alopecia-fashionista

Partager l'article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Chloé Simone
Fondatrice

Atteinte d’alopĂ©cie androgĂ©nĂ©tique depuis plus de 10 ans, j’ai crĂ©Ă© ce site afin de venir en aide aux femmes qui cherchent des solutions Ă  ce mal pour avancer en restant fĂ©minine !

Créatrice du webzine féminin Chloe Fashion Lifestyle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
Gardons le lien
Des conseils, des témoignages et des interviews pour combattre ensemble l'alopécie androgénétique.