Chloe’s Hair Affair 🇮🇪 J’ai si souffert mais maintenant je veux rester positive !

Chloe’s Hair AffairChloé Sheehan de Chloe’s Hair Affair et moi nous avons deux choses en commun : notre prénom mais aussi l’alopécie. Comme de plus en plus de femmes sur instagram elle expose son quotidien glamour malgré l’alopécie.

Chloé souffre plus précisément d’alopécie areata plus fréquemment appelée pelade. C’est une forme d’alopécie considérée comme une maladie auto-immune. Elle touche les personnes génétiquement susceptibles. La pelade est aussi la conséquence d’une exposition à des facteurs environnementaux déclenchant mal définis.

Si vous voulez en savoir plus sur les différents types d’alopécie je vous invite à lire mon article dédié !

Chloé est irlandaise et a une joie de vivre incroyable ! C’est peut être la première chose qui m’a frappé lorsque j’ai consulté son compte instagram Chloe’s Hair Affair. Elle a tout le temps le sourire. Elle n’a pas laissé l’alopécie ruiné son moral et je l’admire beaucoup pour ça ! Nous devrions tous la prendre pour modèle lorsque nous n’avons pas le moral … Nous devrions nous laisser guider par ces personnes qui illuminent l’obscurité que la déprime peut engendrer lorsque nous sommes si tristes …

Sur son compte elle expose son histoire avec l’alopécie. Elle cherche à redéfinir les standards de la beauté dans lesquels les cheveux ne sont pas un élément primordial ! (Elle a tellement raison, vous êtes tellement plus que vos cheveux !) Elle cherche aussi à répandre la positivité et ça marche ! Son compte nous amène vraiment à sourire !

J’ai eu l’occasion de discuter avec Chloé et bien que nous ayons une décennie d’écart j’ai découvert une jeune femme charmante et élégante. D’ailleurs c’est aussi un as du makeup (j’aurais tant à apprendre)

J’ai trouvé son témoignage particulièrement émouvant. Cependant son état d’esprit m’a boulversé ! Elle ne cache pas sa souffrance que vous découvrirez en détail à travers ses lignes. Elle a toutefois su en tirer le meilleur parti pour rester celle qu’elle a toujours été : une femme rayonnante à la joie de vivre qui devrait nous inspirer tous !

L’histoire de Chloe’s Hair Affair : Une alopécie imprévisible avec laquelle il faut apprendre à vivre pour en tirer le meilleur …

Comment tout est arrivé : L’alopécie areata s’est invitée dans ma vie … sans prévenir

Mes cheveux étaient partout, partout dans la maison, mon oreiller, dans mes mains : c’était terrifiant. En 2016, j’ai fait un frottis. Suite aux résultats, j’ai eu de nombreuses procédures et tests toutes les 12 semaines sans compter des infections et des complications imprévues. Cela a duré près de 3 ans. Les visites et procédures interminables étaient assez intimidantes. J’ai toutefois eu la chance d’avoir un soutien fantastique de mes proches ainsi que de bons médecins. Je pensais que je n’étais pas stressée et qu’en conséquent tout allait bien se passer.

La réalité de la souffrance qu’engendre l’alopécie !

Un jour de février 2017, je me faisais coiffer lorsqu’un petit patch chauve de la taille d’une pièce a été repéré à l’arrière de ma tête. A ce moment là cela m’a semblé être fin du monde pour moi … Je ne savais pas ce qui allait arriver.

Tout dans ma vie se passait bien. J’ai toujours été une personne positive. Je n’avais jamais été plus heureuse mais les tests et les procédures m’ont vraiment déprimée …

Bien que je vivais dans ma bulle, heureuse, je crois que mon corps lui était soumis à beaucoup de stress. Mes cheveux ont commencé à tomber par plaques au fur et à mesure que les tests se poursuivaient. J’ai cependant toujours pu le cacher et faire comme si cela ne m’arrivait pas. Heureusement, de façon presque miraculeuse en septembre, tout avait repoussé !

Ce soulagement fût de courte durée car en novembre, mes cheveux ont recommencé à tomber. Cette fois, c’était mauvais. Le temps s’arrête lorsque vous tenez des touffes de cheveux entrelacées dans vos doigts – c’est une impression horrible indescriptible. J’avais tellement peur de m’endormir la nuit à cause de la quantité de cheveux que je retrouvais sur mon oreiller le matin.

À Noël, j’essayais des perruques, quelque chose que je n’aurais jamais pensé faire de ma vie. Je savais cependant que je devais être courageuse et y faire face. J’avais alors perdu 80% de mes cheveux et ça ne faisait qu’empirer. Le 16 janvier 2018 a été le jour où j’ai acheté ma première perruque. Ca a été une étape très dure. Je regardais dans le miroir ma tête chauve et je ne pouvais plus me regarder sans avoir envie de pleurer. Je mettais ma perruque et je ne pouvais pas me regarder. J’ai tout essayer mais je n’arrivais pas à retrouver mon identité. J’ai alors décidé de ne pas regarder le miroir. Finalement je n’ai pas pu aller travailler ou quitter la maison pendant plus d’un mois. Je pensais que je ne pourrais plus jamais aller mieux ou me sentir belle.

Essayer absolument de soigner mon alopécie par tous les moyens !

Avec l’alopécie, c’est l’inconnu qui me tue le plus. Je n’ai aucun contrôle et l’incertitude de l’avenir est si accablante. J’ai tout essayé, des crèmes et shampooings aux médicaments et même des essais cliniques. J’ai fait faire plusieurs injections sur mon cuir chevelu et même l’application le chou (oui, j’ai frotté des tiges de chou sur ma tête chauve tous les jours pendant 7 semaines!).

Le soutien de mes proches m’a été crucial : Ils m’ont sauvé et redonné ma joie de vivre !

En parler aux gens était quelque chose que je n’avais jamais voulu faire. Je voulais prétendre pour toujours que cela ne m’arrivait pas. J’ai toutefois fini par changer d’avis. Je l’ai dit à tout le monde lors d’un voyage de ski. Cela a vraiment changé mon ressenti.

Ils étaient tous très bienveillants. Leur soutien était si puissant pour moi, je me suis sentie vraiment libérée. Pour la première fois depuis longtemps, je me sentais à l’aise et être à l’aise est un sentiment que j’avais totalement oublié et qui m’avais tellement manqué.

J’ai été submergée par la gentillesse des gens à mon égard en particulier mon petit ami Declan. Il a été mon rock absolu. Il me fait rire à chaque seconde de chaque jour. Il m’a conduit à l’hôpital et à mes rendez-vous en me gardant à la maison et en passant par des procédures difficiles juste pour me tenir la main, il est absolument incroyable.

Ma mère qui est ma meilleure amie m’a aidé à rester positive. Mon père qui est mon idole et sans qui je mourrais tout simplement, mon frère et ma famille incroyable qui ont été phénoménaux.

Mes amis surtout ceux qui se sont ralliés autour de moi, ont fait attention à moi en cas de malaise, pleuré avec moi. Ils m’ont aidé à choisir des perruques, m’ont accompagné aux rendez-vous, pour laver ma perruque. Ils ont même passé la nuit avec moi sans faire d’histoires juste pour être là.

Oser avouer qu’on souffre de la situation pour mieux se relever & avancer !

Je pense qu’il est important de partager comment nos différences et les épreuves que nous devons traverser nous affectent. C’est normal que tout ne soit pas «génial» – n’ayez pas peur de dire que ce n’est pas bien. Soyez gentil avec les gens parce que sans mon entourage bienveillant, je ne serais pas ici aujourd’hui. J’ai eu 27 ans et même si mon histoire ne vous parait pas avoir une fin heureuse, c’est vrai c’est un coup dur je ne peux pas le nier. Je veux toutefois m’assurer de pouvoir tirer le meilleur parti de cette situation en faisant tout ce que je peux pour aider les autres. Je suis blessé, en colère et confuse mais je ne passe pas ma journée à avoir ce genre de pensées négatives. En fait du moment où je me réveille au moment où je dors j’essaye juste de sourire en permanence …. simplement parce que je ne peux rien faire. Alors je préfère bien profiter de ma vie et continuer à répandre la positivité que j’ai toujours essayé de répandre avec ou sans cheveux. C’est alors que l’idée que Chloe’s Hair Affair a germé en moi …

chloes-hair-affair

Aujourd’hui j’essaye de répandre la positivité autour de moi malgré l’alopécie à travers instagram avec Chloe’s Hair Affair

chloes-hair-affairJ’ai commencé ma page Instagram @ChloesHairAffair fin mai 2020. C’est surement la meilleure chose que j’ai jamais pu faire.

Ce réseau social m’a montré cette incroyable communauté d’hommes, femmes et enfants, si forts quelles que soient leurs différences. Être différent rend quelqu’un beau, le monde serait un endroit très ennuyeux si nous étions tous pareils.

Je crois que c’est mon quelque chose de bien qui est sorti de ma lutte. Tout arrive pour une raison. Aujourd’hui j’adore aider des femmes souffrant d’alopécie comme moi. Elles savent que je comprends exactement ce qu’elles ressentent. Je veux essayer de vaincre la stigmatisation contre la perte de cheveux, redéfinir les normes de beauté et répandre la positivité.

Soutenir le site AAG Alopécie androgénétique

Ce site est entretenu bénévolement.
Il engendre des frais techniques, de la recherche & du travail quotidiennement en savoir +

Ce site est entièrement entretenu de manière bénévole si vous souhaitez me soutenir suivez moi sur Instagram

Partager l'article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Chloé Simone
Fondatrice

Atteinte d’alopécie androgénétique depuis plus de 10 ans, j’ai créé ce site afin de venir en aide aux femmes qui cherchent des solutions à ce mal pour avancer en restant féminine !

Créatrice du webzine féminin Chloe Fashion Lifestyle

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Gardons le lien
Des conseils, des témoignages et des interviews pour combattre ensemble l'alopécie androgénétique.