Tania Dimitrova : Tout pour des extensions qui respectent les cheveux !

J’ai rencontré Tania Dimitrova il y a 4 ans. Je me rappelle que c’était mon ultime tentative pour trouver un salon d’extensions. Je dois avouer que j’étais assez désespérée … En effet jusqu’alors, mes précédentes recherches de salon d’extensions avaient été on ne peut plus infructueuses. J’ai eu droit au mieux à des refus au pire à des moqueries. Ce fût exactement l’opposé avec Tania qui a été très à l’écoute.

Lorsque j’ai appelé le salon Hair Glam j’ai avoué que je n’avais presque plus de cheveux. J’ai aussi précisé et que bon nombre de salons d’extensions avaient refusé de me prendre par le passé. Elle a cependant accepté de me rencontrer. Ainsi elle pourrait juger par elle même si ma chevelure pouvait supporter des extensions ou pas.

Cette rencontre fût vraiment exceptionnelle en bien des points. Ce jour là j’ai non seulement trouvé grâce aux extensions une solution cosmétique pour camoufler mon alopécie mais j’ai aussi rencontré une personne incroyable.

Tania a lancé son salon d’extensions non seulement par conviction mais aussi par passion. C’est par sa mésaventure capillaire que tout a commencé. C’est aussi la raison qui l’a incitée à placer les cheveux de ses clientes avant tout. Elle a voulu apporter le plus grand soin à sa propre chevelure afin de ne pas l’abimer. Il lui est donc apparu comme une évidence qu’elle apporterait toujours la même attention aux cheveux de ses clientes.

C’est cette priorité (trop rare malheureusement dans ce milieu) couplée à l’excellence de son expertise qui fait de Tania, une experte des extensions. Mes cheveux n’ont jamais été si beaux. Mes propres cheveux ne sont pas abimés. Aujourd’hui je peux désormais avoir les cheveux que j’ai perdu et même plus encore ! Tant et si bien que je ne fais plus de différence entre mes extensions et mes propres cheveux qui font désormais partie de moi.

Tania Dimitrova répond à mes questions sur les extensions en cas d’alopécie !

Il y a quelques mois je vous ai demandé de me poser toutes les questions que vous aviez sur les extensions en cas d’alopécie. Vous m’avez fait part de vos interrogations et vos craintes. J’ai tout compilé et posé vos questions à Tania Dimitrova. Ceci est ma première interview filmée j’avoue que j’ai beaucoup de mal à me voir à l’écran. Je déteste mon image en vidéo mais j’espère que cela vous permettra d’avoir les réponses que vous recherchiez :

Tania Dimitrova est la plus grande experte en extensions que j’ai pu rencontré. Elle a été formée aux quatre coins du monde. Son salon Hair Glam a récemment intégré le cercle très fermé de la Haute Coiffure Française. Si vous souhaitez en savoir plus sur elle je vous invite à lire son interview par le magazine Forbes. mais aussi L’Itinéraire entreprise par le Figaro économie.

Interview cheveux Tania en 10 questions !

  1. Tout d’abord peux tu expliquer comment nous nous sommes connues ! Notre rencontre et l’opinion que tu as de moi (sans filtre)

Tu m’a contactée au salon pour me parler de ton problème d’alopécie. Tu cherchais une solution afin de te sentir mieux. Dans ton discours je sentais bien que ce problème te pesais énormément. Ca commençait vraiment à miner ton moral. Nous en avons beaucoup parlé et nous avons tout de suite accroché. Tu n’a pas eu peur de te dévoiler et de parler avec sincérité, c’était très touchant. Malgré cela, je te sentais mal à l’aise et toujours prête à t’excuser pour tes cheveux, ce qui m’a beaucoup étonné car ce n’est clairement pas de ta faute. Mais d’après ce que j’ai compris, tu n’avais pas eu un passé très glorieux avec les salons de coiffure.

Je suis d’autant plus heureuse maintenant car depuis tes extensions, tu a vraiment lâché prise. Tu ne te focalises plus sur tes cheveux comme avant et ce changement s’est soldé par une amélioration générale de ta chevelure même si l’alopécie est toujours là, elle est mieux maîtrisée.

  1. Quel est ton rapport personnel avec tes cheveux ?

Disons que maintenant, je suis relativement détendue à ce niveau là parce que je sais que j’ai les extensions comme solution. Ce serait totalement différent si je ne les avais pas car j’ai les cheveux très fins depuis longtemps et maintenant un dérèglement hormonal en plus que je n’avais pas lorsque j’ai commencé les extensions.

Avant les extensions, je passais beaucoup de temps pour me coiffer car c’était un vrai défi d’arriver à donner du volume à mes cheveux et ensuite que ça tienne pour la journée.

  1. Considères-tu ta chevelure comme ton amie ou ton ennemie ?

Avec les extensions, c’est vraiment mon amie et sans extensions, ma pire ennemie.

  1. Quelle est ton « héroïne » capillaire ?

J’en ai plusieurs, mais je dirais Jennifer Aniston.

  1. Quelle a été la plus belle et la pire coiffure / coupe de ta vie ?

À l’époque de mon adolescence (il y a très longtemps !!!) c’était la mode des cheveux frisés, tout le monde faisait des permanentes, c’était LA solution de l’époque pour donner du volume, ça a été ma plus belle coiffure, j’avais une chevelure incroyable, volumineuse, le rêve !

Malheureusement, le prix à payer a été qu’un jour, après une permanente de trop, mes cheveux ont complètement cassé et ma seule alternative a été la coupe au carré. Et là, ça a été un véritable cauchemar pour moi qui avait toujours eu les cheveux longs, d’autant plus que ça ne m’allait pas du tout, j’ai rasé les murs pendant des mois, le temps que mes cheveux repoussent et les extensions n’existaient pas à l’époque. 

  1. Quelle est la raison pour laquelle tu as créé Hair Glam ?

Après ma première pose d’extensions (à chaud, à la kératine) qui a été une catastrophe totale (c’était il y a plus de 20 ans) et qui m’a abîmé mes pauvres petits cheveux fins, je me suis rendu compte qu’il n’y avait aucun salon capable de répondre à ma demande ni à toutes les filles dans le même cas que moi.

J’ai donc décidé de suivre des études de coiffure, de me spécialiser dans les extensions et d’ouvrir un salon pour répondre à cette demande mais avec une éthique différente, ma première devise a été « Ne fais jamais aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ».

Hair Glam s’est donc tout de suite spécialisé dans les extensions qui respectent les cheveux sans les abîmer, sans colle et sans chaleur et surtout avec un suivi et beaucoup d’explications pour que les filles ne se sentent pas abandonnées après leur pose, tout ce dont je n’avais pas pu bénéficier moi-même. Le salon s’est aussi spécialisé dans la réparation des cheveux avec des soins et des cures très efficaces et définitifs.

  1. De quelle folie capillaire serais-tu capable ?

Sincèrement, plus aucune, j’en ai assez fait en étant plus jeune et mes extensions me comblent amplement.

  1. Ça serait juste pour un soir ou pour la vie ?

Malheureusement ou heureusement pour la vie !

  1. Que représentent les cheveux pour toi ? Plus spécialement pour une femme.

C’est clairement une parure, ça change complètement l’allure d’une personne et donne une confiance en soi incroyable, je le vois tous les jours à travers ma clientèle.

  1. Connais-tu dans ton entourage des personnes qui perdent leurs cheveux ?

Oui, dans ma famille et bien sûr ma clientèle.

Merci à Tania Dimitrova pour ses réponses mais aussi pour son accompagnement depuis des années ! Merci de m’avoir rendue ma confiance en moi & ma féminité à travers une belle chevelure !

Tania Dimitrova

Ce site est entièrement entretenu de manière bénévole si vous souhaitez me soutenir suivez moi sur Instagram

Partager l'article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Chloé Simone
Fondatrice

Atteinte d’alopécie androgénétique depuis plus de 10 ans, j’ai créé ce site afin de venir en aide aux femmes qui cherchent des solutions à ce mal pour avancer en restant féminine !

Créatrice du webzine féminin Chloe Fashion Lifestyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Gardons le lien
Des conseils, des témoignages et des interviews pour combattre ensemble l'alopécie androgénétique.